bizuttage d'étudiantes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

bizuttage d'étudiantes

Message par mulder le Mar 19 Aoû - 14:17

Lors de leur arrivée en première année, les étudiantes sont souvent confrontés à l'épreuve du bizuttage.

Dans un campus de médecine, une promo composée entièrement de jeunes adolescentes se réunnit devant leur dortoir. Une dizaine d'étudiantes en année supérieures creusent un trou large de plusieurs mètres et profond d'environ 1m70. Les nouvelles devant elles se demandent bien ce qui va leur arriver.

"Bonjour tout le monde, dit-l'une des années supérieures, pour commencer cette journée consacrée à votre bizutage, nous vous demanderons de vous mettre en maillot de bain et de descendre dans ce trou"

Les nouvelles s'exécutent et se retrouvent tout les dix en bikinis, debout dans le trou.

"Très bien, bon, maintenant, respirez profondément, restez calme, nous allons reboucher le trou avec vous à l'intérieur"

Les nouvelles rient en se regardant les unes les autres mais se laissent faire. Les étudiantes qui creusaient le trou se mettent à le reboucher avec les nouvelles à l'intérieur. Ces dernières se retrouvent vite ensevelis jusqu'aux genoux, puis aux hanches et enfin aux épaules. Passer une dizaine de minutes, les années supérieures sont en train de recouvrir les épaules des nouvelles de quelques pelletés.

Très vite, devant le dortoir des étudiantes en médecines, une dizaine de têtes se retrouvent émergées du sol, au milieu de l'herbe. Les anciennes étudiantes avec des pelles se mettent à tasser la terre autour des têtes des nouvelles. Pour embellir le tout, certaines vont même jusqu'à mettre un peu de terre avec de l'herbe à coté des têtes des nouvelles.

"voila, parfait, dit l'unes des anciennes, on vous traite souvent de tête en raison du niveau de vos études, voilà où vous en êtes réduite à présent, à de simple tête."

Les nouvelles, enterrées jusqu'au cou, voire au menton pour certaines, rient de la blaque et essaient de tourner la tête pour regarder les autres. Certaines le peuvent, d'autres découvrent qu'elles en sont incapable, ce qui laisse un brin d'inquiétude traverser leur regard.

"Maintenant, nous allons commencer au parainnage, nous allons vous écrire un numéro sur le front et procéder à un tirage au sort, le numéro que nous allons sortir désignera la filleule que nous allons parainner"

Pendant l'écriture, certaines des nouvelles grimaçaient à cause de la terre qui gratter leur visage et quelques autres soufflaient pour dégager leur cheveux de leur yeux.

mulder
Admin

Nombre de messages : 125
Date d'inscription : 27/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://confinement.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum